This page needs JavaScript activated to work. style>

Nandi Madida, une femme moderne made in Africa

Publié le 06 octobre 2018

Superstar sud-africaine multidisciplinaire, Nandi Madida, 30 ans, jeune maman et 1,4 million d’abonnés sur Instagram, incarne à la fois l’émancipation de la fierté de la femme et de l’Afrique. Ses deux combats quotidiens.

Entre Confucius, la Fontaine et la Bible, Nandi Madida a choisi. Une impatience capricieuse ruine les plus grands projets ? Très peu pour la superstar multidisciplinaire sud-africaine. Dès quinze ans elle présentait ses premières émissions. Tout vient à point à qui sait attendre ? Pas franchement la devise de la trentenaire pressée, persuadée qu’il faut aller chercher les opportunités en fonçant. Même tête baissée. Pour la présentatrice et productrice de l’émission à succès « Made in Africa », ambassadrice de la classe africaine faite femme, sa citation motrice serait plutôt « rien est impossible à celui qui croit. »

Avec sa coupe de cheveux de garçonne, son rouge à lèvres rose fuchsia et son look androgyne, la féministe de Durban assume une certaine féminité Instagram. Elle lui sied car la première sud-africaine de l’histoire à s’emparer de la scène principale d’Afropunk à Brooklyn en 2017, est avant toute une femme africaine moderne, fière et indépendante. C’est ce triptyque qu’elle veut installer comme le standard du Beau sexe dans son pays. Cela passe par une réappropriation et une affirmation de son identité. À son fils d’un an, la styliste, chanteuse, actrice et animatrice TV qui vit à Johannesburg  a acheté une parcelle de terre. Sans rien dessus. Pour elle, posséder va bien au-delà de la satisfaction matérialiste. Il s’agit d’être aux commandes de sa propre narration, carrière, image et destin.

Le commandement vaut aussi pour l’Afrique émancipée et fière dont la culture démocratisée par le film Black Panther a imprégné la Fashion Week de New York de février 2018. Celle où Nandi Madida a présenté la collection Automne / Hiver 2018 de Colour, sa jeune marque. « L’Afrique m’offre plus que des imprimés tribaux, nous avons tellement de textures différentes qui reflètent la beauté de notre magnifique peuple, de nos animaux et de nos paysages. J’aimerais exprimer la richesse et la diversité de l’Afrique, pas seulement en termes de ressources mais en termes de mode et d’habillement », explique l’étoile montante de la mode africaine.

« Un vrai besoin d’une émission panafricaine »

Comme chacun de ses projets, sa collection, née d’une collaboration de Nandi avec Philani Lindokuhle, Kentse Masilo et Josh Patron, est une célébration du pouvoir féminin « made in » Africa. Chez elle les modèles deviennent des reines guerrières avec un maquillage pour les yeux exotiques, des lèvres pourpres audacieuses et des perruques afros. Un mélange de modernisme et des pièces et coupes traditionnelles africaines qui rappelle le travail de la costumière de « Black Panther », Ruth E. Carter.

Ce qui est aussi « Made in Africa » chez celle que Forbes avait désigné comme jeune entrepreneur à suivre en 2016, c’est sa nouvelle émission de télé réalité sur BET Africa. En plus d’être animatrice, elle en est la productrice. Du jamais vu. « J’ai toujours été persuadée qu’il y avait besoin d’un programme panafricain qui ait de la profondeur, de la substance et offre une perspective globale« , se réjouit Nandi Madida. Elle a bien raison.