This page needs JavaScript activated to work. style>

L’Afrique en émojis

Publié le 29 juillet 2018

Un jeune graphiste ivoirien veut célébrer les beautés et les richesses de son continent en créant un émoji différent chaque jour durant toute l’année 2018.

Certaines images en disent bien plus qu’un long discours. Des illustrations peuvent être des invitations au voyage qui vous donnent envie d’embarquer dans le premier avion vers l’Afrique pour y découvrir ses mille-et-une merveilles. Le jeune graphiste ivoirien O’Plérou a eu l’idée de créer chaque jour de l’année 2018 un émoji qui célèbre le continent qui l’a vu naître. Ce projet, baptisé Zouzoukwa qui signifie « image » dans la langue bété, est une ode à l’Afrique, à ses beautés architecturales, ses cultures, sa nourriture, ses sculptures et ses musiques.

Certaines illustrations vous donneront clairement l’eau à la bouche. Un abolo, ce pain de maïs sucré cuit dans des feuilles, si célèbre en Côte d’Ivoire ? Un mandazi, ce beignet à la coco cuisiné en Afrique de l’est ? Une orange verte, une goyave juteuse, un mangoustan bien mûr, un bâton de manioc ? Bon appétit ! Vous hésitez encore sur les monuments que vous souhaitez visiter ? Le Mémorial du Martyr d’Alger ? La porte du Troisième Millénaire de Dakar ? La Basilique de Yamoussoukro ? La Panthéon des martyrs de la révolution de Ouagadougou ? Le Monument de la réunification de Yaoundé ? Les émojis sont là pour vous faire rêver et vous encourager à partir…

La musique est aussi mise en avant avec des émojis célébrant notamment le Loutar berbère, la Harpe arquée ougandaise, le Djembé malien, la Sodina malgache ou l’Ahoco ivoirien. O’Plérou a également dessiné des coiffes et des masques traditionnels, des modes de transport différents et des objets de la vie quotidienne tels la marmite sud-africaine appelée Potjie ou le Tajine marocain.

Plus de 60 millions d’émojis envoyés sur Facebook chaque jour

Le jeune graphiste, qui se définit lui-même comme un « explorateur créatif », a eu l’idée de créer Zouzoukwa  afin de « partager la culture africaine avec le monde entier parce que je trouve qu’elle est encore méconnue malgré sa beauté et sa richesse ».  Son initiative a déjà fait mouche auprès du magazine Elle. L’édition ivoirienne du célèbre hebdomadaire a commercialisé une édition limitée de tote bags à partir des émojis de l’artiste ivoirien, qui compose aussi des créations musicales.

Créé au Japon en 1999 par Shigetaka Kurita, le terme émoji associe deux mots japonais – « e » qui désigne « une image » et «moji» pour « une lettre ». Ces pictogrammes ont connu un succès mondial après leur intégration au clavier des iPhone en 2011 et sur les smartphones contenant Android deux ans plus tard. Chaque jour, plus de 60 millions d’émojis sont envoyés sur Facebook, selon le géant américain.

Sur Messenger, ce chiffre franchit quotidiennement la barre des… 5 milliards. L’image la plus utilisée en France est le visage montrant un clin d’œil. Les Espagnols et les Italiens préfèrent le baiser alors que les Américains et les Britanniques utilisent surtout le smiley qui a les larmes aux yeux. Et si pour changer, nous tapions sur nos claviers un monument africain ou un plat berbère ?