This page needs JavaScript activated to work. style>

Barros Coulibaly, un grand monsieur de la mode africaine

Publié le 25 juin 2018

Les collections pour homme du créateur ivoirien connaissent un grand succès dans toute l’Afrique de l’Ouest. Rencontre à Abidjan, devenue un hub créatif de la mode régionale.

Ses valises sont toujours prêtes. À peine rentré de Conakry en Guinée, il est de passage à Abidjan mais peaufine déjà son séjour de dix jours à Bamako, au Mali. Après quelques jours de repos en Côte d’Ivoire, il va devoir enchaîner avec le Festival International de la Mode de Dakar au Sénégal. Barros Coulibaly n’en perd pas son flegme pour autant. C’est sa marque de fabrique. Ce créateur ivoirien, toujours tiré à quatre épingles, est devenu une des figures emblématiques de la mode en Afrique de l’ouest.  « Je dessine des modèles depuis plus de dix ans déjà, raconte t-il, assis à la terrasse d’un restaurant construit au bord de la lagune, vue imprenable sur le quartier des affaires du Plateau. J’ai appris le métier sur le tas chez un tailleur sénégalais installé en Côte d’Ivoire. En 2009, j’ai choisi de me mettre à mon compte en créant la marque « Monsieur Barros ». Je fais depuis des collections de prêt-à-porter que les hommes peuvent porter tous les jours. »

Sa gamme de vêtements est très complète. Le designer aime particulièrement les chemises au col rond et les vestes très cintrées.  Ses tee-shirts, vendus 25.000 francs CFA (38 euros), sont simples mais élégants. Ses costumes trois-pièces à 100.000 francs CFA (152 euros) sont tous fabriqués dans l’atelier de sa maison. Les pièces présentées lors des défilés de mode sont, elles, souvent très colorées. Sa dernière collection toute verte, baptisée Vice Versa, « reflétait l’implication de mon expression et du phénoménalisme, le principe selon lequel « tout ce qui est différent est distinguable et tout ce qui est distinguable est discernable », souligne le créateur. Ses modèles bariolés font un carton dans toute la région, la confortant comme un terre de culture fashion à découvrir.


 
Abidjan, plaque tournante de la mode

Après plus d’une décennie de travail, Barros Coulibaly a constaté une véritable évolution, pour ne pas dire révolution, du monde de la mode en Afrique.  « Les Africains, et les Ivoiriens en particulier, veulent de plus en plus consommer des produits locaux, se félicite le designer. Les gens souhaitent aujourd’hui s’habiller avec des vêtements qui ont été conçus pour eux par des créateurs qui leur ressemblent, et qui connaissent leur culture et leurs goûts. C’est vrai tout particulièrement en Côte d’Ivoire. Abidjan est ainsi devenu ces dernières années une plaque tournante de la mode dans toute la région. Dès qu’une collection est présentée ici, elle rencontre un vif succès dans tous les pays proches. »

Il est également plus simple pour les maisons de distribuer leurs modèles dans l’ensemble du continent africain. « Il y a de plus en plus de boutiques de vêtements dans la région, souligne Barros Coulibaly. Nous sommes vraiment bien équipés concernant le shopping de nos jours. En plus de mon magasin à Abidjan, on peut aujourd’hui trouver mes collections en Guinée, au Burkina-Faso et au Mali notamment. Et je compte bien m’implanter prochainement sur de nouveaux marchés… »  Pour être élégant et stylé, il est aujourd’hui possible de s’habiller avec des créations dessinées à Dakar, Lagos ou Abidjan.