This page needs JavaScript activated to work. style>

Eco-tourisme, safari et conservation, le triptyque magique

Publié le 31 décembre 2018

Au milieu des 27 000 hectares de la majestueuse réserve de safari de Shamwari, attraction immanquable d’Afrique du Sud, un éco-lodge modèle construit par Adrian Gardiner, pionnier continental de la conversation et de l’éco-tourisme, propose une expérience envoûtante de vie sauvage africaine.

À m’asseoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder des rhinos tant qui y’en a… Assis dans le silence monacal de l’horizon impressionniste sans fin de la réserve du Founder’s Lodge, à une heure en voiture au nord de Port Elizabeth, la nostalgie contemplative qui prend aux tripes n’est pas celle d’un bonbon de son enfance. C’est celle d’une époque où les rhinocéros africains n’étaient pas encore une espèce ultra protégée en voie de disparition. À se poser oisif et ébahi devant la terrasse de sa chambre et observer quatre rhinos blancs juste devant soi, la gratitude accaparante enveloppe le moment d’un sentiment de privilège méditatif grisant.

Bienvenue en plein coeur d’un havre éco-touristique romanesque où la temporalité séculaire n’a qu’une religion, la nature et sa vie sauvage. Bienvenue dans un modèle continental unique de conversation, celle d’une faune « qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde et qui est une attraction de l’Afrique« , dixit Adrian Gardiner, fondateur du groupe hôtelier Mantis, propriétaire des lieux. Quand ce pionnier et visionnaire sud-africain de l’éco-tourisme de luxe acquiert 1200 hectares de terres agricoles dans la province de l’Eastern Cape, chez lui, les plantations de tabac et d’ananas sont au point mort. Normal, l’écosystème local ne s’y prête pas.

Rhino à l’apéro, girafe au petit-dej’

Passionné d’animaux sauvages et convaincu à juste titre que sans eux le tourisme africain perd en attractivité, Adrian Gardiner dresse un meilleur diagnostique et se lance dans une entreprise de re-peuplement animalier par le rétablissement de conditions naturelles propices. Des années plus tard, l’initiative aboutit au Shamwari Private Game Reserve, 27 000 hectares, élu à plusieurs reprises meilleur safari d’une réserve de conservation au monde. Quand il vend son trésor à la fin des années 90, le père de Shamwari garde 450 hectares pour y établir le Founder’s Lodge, un des fleurons du portefeuille de Mantis.

Si en Afrique du Sud vous voulez voir chaque membre du Big 5 (Lion, Léopard, Eléphant, Buffle et Rhinocéros noir) en permettant la protection d’une des plus grandes richesses naturelles de l’Afrique, il n’y a pas mieux que cet éco-lodge enclavé aux allures de bâtisse coloniale modernisée. Chaque chambre offre une vue imparable sur la réserve. Pour le petit déjeuner, ça sera avec la girafe, pour l’apéro avec les rhinos. My Chic Africa a pu tester l’expérience. Elle laisse pantois de stupéfaction. Le réveil très matinal de 5h est vite oublié quand à 100 mètres d’un lion en chasse, vous observez le roi de la jungle, tapis sous un arbre les yeux rivés sur un phacochère approchant naïvement. Le genre de scène qu’on déguste normalement sur la chaine TV de National Geographic ou dans un documentaire animalier de la BBC.

National Geographic sous vos yeux

Le phacochère a senti le traquenard, il est parti. Le jeune lion, inexpérimenté, a trop attendu pour sauter sur sa proie, nous explique en chuchotant notre guide au volant de notre 4×4 de safari vert kaki. Le lion reste. Un autre phacochère déboule lentement juste en face de lui. Il démarre immédiatement, le phacochère déguerpit illico. Notre véhicule se remet en marche. Une minute plus tard, le jeune lion marche seul, tête basse sans rien dans les crocs. Il a perdu. Trente minutes plus tard, sans jumelle, on tombe sur un couple, plus âgés eux, roupillant pépères sous un arbre avant de copuler en cinq secondes chrono. Magique.

Magique, le petit déjeuner au champagne sur un terre plein surélevé donnant sur l’immensité majestueuse de la réserve le sera tout autant. Dans ce paradis sud-africain de wildlife de cinéma, les zèbres vivent avec les girafes, les éléphants, les springboks, les impalas, les buffles, les antilopes noires, les cobes… Qui pour les protéger du braconnage ? « Nous avons cinq rangers dédiés à cette tâche, qui travaillent avec les 15 rangers de Shamwari », nous répond Leoni, maîtresse de maison du Fonder’s Lodge. C’est elle qui le soir vous apporte la carte du repas servi dans le salon cosy de la demeure, juste à côté de la cheminé.

Dans le musée adjacent, c’est toute l’histoire de Shamwari et du Founder’s Lodge qui s’expose entre souvenirs, reliques et photos. Une ode à une vie sauvage africaine à laquelle le lieu rend un hommage atemporel permanent.

Recommandation de My Chic Africa : pour vous organiser un safari ou un séjour éco-touristique de luxe en Afrique du Sud et Australe, faites confiance à Giltedge.