This page needs JavaScript activated to work. style>

Safari pédestre, une immersion unique dans la savane

Publié le 25 juin 2018

Kichaka Expeditions organise en Tanzanie des safaris pédestres luxueux et respectueux de l’environnement. Une expérience authentique et inoubliable.

Le guide nous fait signe de ne plus bouger. Le fusil à l’épaule, il a détecté un mouvement suspect dans les épaisses broussailles sur l’autre rive de la rivière que nous suivons depuis de longues minutes. Soudain, un énorme éléphant apparaît en face de nous. Avec ses défenses étincelantes, ses gigantesques oreilles qui fouettent l’air et sa trompe dressée dans notre direction, le mâle est d’une beauté à couper le souffle. Ce face-à-face ne durera que quelques secondes mais il restera, à tout jamais, gravé dans nos mémoires.

Ce type de rencontre n’est pas rare à Ruaha. Le plus grand parc national de Tanzanie (13.000 km2) (https://www.ruahanationalpark.com), qui tire son nom de la rivière qui le traverse, est réputé pour ses troupeaux d’éléphants. Pendant la saison sèche, plus de 10.000 pachydermes se retrouvent dans cette vaste vallée dans laquelle la nourriture est toujours abondante. Si la plupart des voyagistes proposent aux visiteurs de découvrir la faune et la flore locale à bord de 4×4 ouverts aux quatre vents, Kichaka Expeditions a choisi une méthode d’immersion plus naturelle et moins intrusive : la marche (https://www.kichakaexpeditions.com).

Ses safaris pédestres de 3, 5 et 7 nuits permettent de vivre au plus près des animaux. Les itinéraires sont organisés en fonction des traces repérées par les guides. Une empreinte d’éléphant, un sol foulé par une horde de lions… Il est temps de partir à leur rencontre. Pendant plus d’une dizaine de kilomètres, les touristes redécouvrent leurs instincts premiers. Le moindre bruit les fait sursauter. Le nez en l’air, ils utilisent leur odorat pour savoir si une bête se cache ici ou là. Leurs yeux balaient sans relâche le sol, à la recherche de la moindre trace. Les rares mots prononcés sont chuchotés pour ne pas effrayer les animaux. Fourbus mais heureux, ils attendent impatiemment la fin de journée.

Rugir de plaisir sous les étoiles

Assis les pieds dans l’eau de la rivière, ils dégustent un apéritif en admirant le coucher de soleil. Une table a été dressée tout près de là à coté d’un feu de bois. Les discussions portent, fort logiquement, sur les « rencontres » de la journée. Le marabout perché sur ses longues pattes, l’éléphanteau accroché à sa maman, l’énorme crocodile prenant le soleil sur la plage… La nuit vient de tomber. Il est temps d’aller admirer les étoiles. Un énorme télescope a été installé afin d’admirer les astres au-dessus de nos têtes. Dans la savane, aucune pollution lumineuse ne vient troubler la voie lactée. La lune apparaît à l’horizon, énorme et toute ronde. Il est maintenant temps d’aller se coucher.

Sous les tentes-moustiquaires, il est encore possible de regarder les soleils qui nous surplombent. Au loin, une lionne rugit de plaisir. Les hippopotames sortent de la rivière pour aller manger des herbes folles sur la terre ferme. « La nature sauvage n’est pas un luxe mais une nécessité de l’esprit humain », jugeait l’écrivain américain Edward Abbey. Kichaka Expeditions le prouve chaque jour un peu plus.