This page needs JavaScript activated to work. style>

Côté d’Ivoire, les trois coups de cœur d’Edith Brou

Publié le 18 décembre 2018

Son CV est aussi long que son bras et son influence (143 000 followers sur Twitter et plus de 25 000 sur Instagram) en fait aujourd’hui une des défricheuses les plus respectées de Côte d’Ivoire. Pour My Chic Africa, la fondatrice de #EdithBrou TV et BuzzyAfrica.com nous fait découvrir ses trois endroits favoris. 

« Autant je suis une casanière qui se soigne, autant j’aime me poser dans des endroits en Côte d’Ivoire qui éveillent en moi, la détente, de l’appétit, de la curiosité et de l’enchantement. » Parole d’Edith Brou, à qui My Chic Africa a donc laissé carte blanche pour un top 3 qui sort des sentiers battus.

Eco-ferme de Lokoli
J’ai découvert cet endroit pendant le week-end Pascal 2016. Et j’en suis tout de suite tombée amoureuse. Il est situé à Sinématiali dans le nord du pays. Un domaine immense totalement alimenté en énergie solaire où vous mangez les animaux de la ferme élevés à l’air libre. Vous y trouvez des champs de noix de karité et des manguiers à perte de vue. Vous êtes à plus de 7 heures de route et environ 1h20mn de vol d’Abidjan. Vous avez aussi des séances de tirs.

Mais ce qui m’a définitivement liée à cet endroit, c’est le fleuve Bandama qui le traverse. J’ai pu y faire du jet-ski. Je n’aurai jamais imaginé pouvoir le faire dans cette région du pays, traditionnellement considérée comme désertique. Un endroit iconoclaste et dépaysant qui vaut le trajet.

Hôtel Particulier
Rien qu’en l’évoquant, ces quatre mots-clés me viennent immédiatement en tête : cocon, douceur, charme et discrétion. Un petit paradis de déconnexion et décontraction en plein milieu de la capitale abidjanaise. Le lobby est un assemblage bien étudié d’œuvres d’art, en particulier locales. C’est d’abord un hôtel mais j’y vais surtout pour bosser, quand je cherche la concentration ou quand je veux donner un rendez-vous hors du bureau. Je suis assez productive quand j’y suis sauf quand je rencontre un visage que je connais. Ils ont une piscine qui n’est pas grande mais qui fait l’affaire si on n’a pas envie d’être dérangé dans cet océan de verdure qui l’entoure. Bref this is my place.

Jacqueville
Cette ville est située à 60km d’Abidjan, soit 1h20 de route par la nationale A3. Je n’aurai jamais pensé que j’aurai un coup de cœur pour cette cité balnéaire. Parce que je la trouvais trop enclavée, à l’époque où elle n’était accessible que par un vieux bac qui traversait quotidiennement la lagune Ébrié depuis Songon. Mais les choses ont considérablement changé depuis 2015 : il y a un pont qui permet d’y arriver plus facilement. Un endroit paisible, loin du tumulte d’Abidjan, entre lagune et mer. Vous avez pieds dans la lagune à plus d’un kilomètre loin de la berge. Vous y prenez directement votre poisson. Je remercie d’ailleurs ce couple d’amis qui m’a permis de balayer les préjugés liés à la distance, que j’avais sur cette ville. Elle n’est pas grande, vous avez vite fait le tour et c’est ce qui me plaît. Pendant le week-end par contre, restez tranquillement du côté de la lagune et évitez le côté mer car des mini-vans remplis de jeunes de la capitale l’envahissent. Pour info, Jacqueville doit son nom au fait qu’elle est le premier lieu où le drapeau du Royaume-Uni, l’Union Jack, a été la première fois planté, quand les Britanniques ont conquis la Côte.