This page needs JavaScript activated to work. style>

L'Afrique puissance trois destinations

Publié le 14 novembre 2018

Maroc, Afrique du Sud et Zimbabwe sont les destinations africaines les plus en vogue du moment, si l’on en croit les statistiques de la Banque Africaine de Développement. Une bonne raison pour My Chic Africa de poser sa loupe sur ces trois itinéraires de rêve.

L’Afrique du nord et australe occupent une place à part au palmarès des régions africaines qui hébergent les sites les plus visités du continent. C’est ce qui ressort du dernier rapport de l’Africa tourisme monitor de la Banque africaine de développement. Dans le top 10 des destinations touristiques africaines les plus courues, le Maroc, l’Égypte, l’Afrique du Sud, le Kenya et le Zimbabwe occupent le haut du classement. Pour mieux comprendre le pourquoi du comment, My Chic Africa a fait son choix.

Le Maroc et son histoire

Le Maroc est le plus visité d’Afrique, avec 10,18 millions de visiteurs en 2015. Une performance  « à saluer » selon le rapport de la Banque Africaine de Développement. Pour la troisième année consécutive, le royaume passait alors la barre des 10 millions de visiteurs, une performance qui en dit long sur l’attractivité du pays.

Parmi ses sites les plus visités, l’université Al Quaraouiyine. Située à Fès, cité de culture et spiritualité fondée en 860, la curiosité est l’établissement universitaire le plus vieux du monde, selon l’Unesco. De grands intellectuels arabes y sont passés, en tant que professeurs, étudiants ou simples auditeurs. Parmi eux, le philosophe Ibn Khaldoun ou le géographe Al Idrissi. Le plus précieux document de l’université est une copie manuscrite du Coran datant du IXe siècle. Encore en activité, elle propose aujourd’hui des formations dans les domaines de la littérature, de la philosophie ou encore du droit.


L’Afrique du Sud et ses parcs
Autre pays à découvrir (la rédaction de MCA y passera 8 jours à la fin du mois) l’Afrique du Sud, qui pèse 8,9 millions de visiteurs annuels en moyenne. Clairement incontournables dans la nation arc-en-ciel, les parcs et les sites naturels. Le parc de la zone humide d’iSimangaliso, immense réserve naturelle comprenant le lac de Sainte-Lucie (36 000 hectares), son estuaire, et une partie de la réserve maritime de la côte, accueille des touristes avides d’espaces naturels préservés. Oiseaux, tortues, hippopotames et même baleines : la faune de cette réserve inscrite sur la liste mondiale du patrimoine de l’Unesco depuis 1999 est foisonnante.

Le patrimoine du Zimbabwe

Autre attraction continentale à ne pas manquer, le site exceptionnel des ruines du Grand Zimbabwe, témoignages de la civilisation bantoue des Shona. Le début de l’édification de la cité daterait du IXe siècle. Elle s’étend sur 800 hectares, à une trentaine de kilomètres de Masvingo. Les vestiges sont divisés en trois parties : la ville haute, le Grand Enclos et les Valley Ruins. Le monument national du Grand Zimbabwe est également inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, depuis 1986.

Enfin, à ne pas rater non plus, les formations granitiques sur les colline du parc de Matobo, dans les environs de Bulawayo, au sud du Zimbabwe. Phénomène totalement naturel, la formation s’est opérée il y a plus de deux millions d’années. Tout un symbole de la richesse patrimoniale de l’Afrique.