This page needs JavaScript activated to work. style>

Les Jardins des Zibans, le joyau algérien d'un entertainment africain

Publié le 05 novembre 2018

Aux portes du Sahara algérien, Biskra représente un modèle de développement touristique africain. Ouvert depuis quelques mois, un fastueux parc aquatique n’est que le premier complexe d’un projet global qui espère attirer 1,5 million de curieux tous les ans.

Aux pieds du massif de l’Aurès et des monts du Zab, qui entoure ses 127 000 km2, à 450 km de la capitale, Biskra la Porte du désert n’est plus seulement une cité agricole au riche patrimoine historique. Depuis quelques mois, la Reine des Zibans s’impose comme une attraction touristique pas seulement continentale, mais internationale. Impulsé par un promoteur immobilier, le faramineux projet des Jardins des Zibans abrite déjà un des plus grands parcs aquatiques d’Afrique, l’Aqua Palm, parangon de divertissement de 11 hectares, 14 000 m2 de bassins, 32 toboggans, une piscine à vagues et une rivière de 740 mètres. Ce modèle de divertissement aquatique à l’entrée du Sahara n’est que le premier joyau touristique d’un complexe ultra ambitieux qui à terme devrait attirer au-delà d’un million et demi de visiteurs par an.

De quoi parle-t-on exactement ? De 52 hectares dédiés à l’entertainment, au shopping et au cinéma. Ou quand un royaume de dattes devient un Disney World africain capable de faire de l’Algérie une destination prisée du continent. Outre Aqua Palm, déjà ouvert, Les Jardins des Zibans hébergera sur 10 ha un parc d’attractions et de loisirs – dont la construction est en route – une patinoire, un karting aux normes internationales, un centre commercial à l’architecture mauresque, une cité du cinéma (composée d’un complexe de studios), un institut supérieur des métiers du cinéma, et un autre de tourisme et d’artisanat pour apprendre à divertir.

Pensé par l’architecte paysagiste Kamel Louafi, une pointure internationale, ce paradis exotique sera composée de 7 jardins, 6.000 palmiers et 10 000 arbres. Autant dire qu’il est aussi vert que ludique. Pour son instigateur et premier actionnaire, Les Jardins des Zibans doit également servir de vecteur de culture et de promotion du savoir-faire local. D’ailleurs un festival du film africain et du court métrage sera organisé annuellement quand le complexe sera achevé. Enfin, villas, duplex, appart-hôtels, hôtels de cinq, trois et deux étoiles (pour une capacité de près de 1200 lits) complètent la vision holistique des Jardins.

En attendant la fin des travaux complets, Biskra peut déjà compter sur l’Aqua Palm pour exhiber fièrement ses nouveaux apparats touristiques. Situé à 3 km de la ville, le parc aquatique au parking à 1000 voitures et 120 cars, peut accueillir 4000 personnes quotidiennement. Quid de l’empreinte écologique du complexe ? Officiellement la palmeraie de Feliache n’a pas été dénaturée par le parc, dont l’harmonie avec l’architecture locale touche jusqu’à la forme des toboggans et leurs couleurs. Si vous voulez essayer, prévoyez 1800 dinars algériens par adulte (15 USD), 500 DA (4 USD) par enfant mesurant moins de 90 cm. L’accès est gratuit pour les enfants de moins de 2 ans, à qui une partie de complexe est consacré. 

Découvrez le reportage TV d’Inspire Africa sur l’Aqua Palm

 @Crédit photo de Une Abdeslam Benlarbi